mr_nobody08 (2)

Le coup de cœur de Robin

Mr.Nobody

Jaco Van Dormael, 2009

Mr.Nobody, pour moi, c’est CE film. Ce film qu’on a tous, celui qui nous a touché, nous a changé.

Il est réalisé et scénarisé par Jaco Van Dormael,en 2009 un compatriote belge. Dans le rôle principal, Jared Leto, le « beau gosse » de Thirty seconds to mars. Le film prends place dans un futur ou l’homme a réussi a atteindre l’immortalité et ou la diffusion en direct des derniers instants du dernier mortel, Nemo Nobody, est un évènement historique suivi par tous.

Nemo Nobody, maintenant âgé de 118 ans, va alors raconter ses vies, à la manière d’un multi-verse Marvel plus sobre, on va pouvoir observer Nemo grandir dans différents environnements sociaux et grandir d’une multitude de manières différentes en fonction des différents choix qu’il pourrait faire.

Les images sont une fois lentes et contemplatives et une autre fois trop assez rapide pour générer la surprise. L’univers graphique et musical, pour lequel on peut remercier pour quelques instants mémorables le maintenant l’incontournable Hans Zimmer, et principalement la composition de Pierre Van Dormael, offrent à Mr.Nobody une ambiance unique qui se tient en équilibre sur le bord du surréalisme, se permettant de temps en temps d’y plonger l’espace d’un instant.

Avec une telle histoire et un accompagnement graphique et musical tel que celui là, Jaco Van Dormael ne pouvait que nous faire réfléchir, une histoire qui nous montre les possibilités de nos vies, l’importance de nos choix aussi petits soient-ils. C’est un film qui peut apporter stabilité comme déséquilibre au spectateur, il peut nous faire sentir tout petits comme il peut nous rendre colossaux. Il nous considère en tant qu’individu.

Mr.Nobody n’est personne, comme il est chacun d’entre nous.

-Coup de coeur de Robin, responsable du site Cinéphage

MrNobody3

Le post-scriptum de la rédaction

Un film tel que Mr.Nobody est voué à être rempli de symbolismes, de références et de clin-d’oeil. La rédaction vous propose donc échantillon de ce à quoi vous pouvez vous attendre devant le cinéma de Jaco Van Dormael.

La gare du début du film où Nemo doit choisir entre son père et sa mère s’appelle « Chance ».

Nemo en latin signifie « Personne ».

La rue où les parents de Nemo se rencontrent s’appelle « Butterfly Lane N.S. », faisant référence à l’effet papillon (Butterfly en anglais.).

La couleur est un élément très important dans le film, le rouge pour l’amour, le bleu pour la dépression ou encore le jaune pour la lâcheté.

Avec un budget de 33 Millions d’euro, Mr.Nobody est le film belge le plus cher jamais produit.

Après Mr.Nobody le compositeur et frère de Jaco Van Dormael, Pierre, perdit en reconnaissance avant de perde en reconnaissance.

Mr.Nobody fût nominé pour 7 Magritte du Cinéma et en remporta 6 dont : Meilleur directeur pour Van Dormael et Meilleur film. Dans les années qui suivirent le film fût cependant descendu par la critique.

mrnobody2