bb1

The little beautiful boy has grown up so messed up

Le nouveau film du Belge Felix van Groeningen bouleversera l’audience avec l’expérience de la famille Sheff : basée sur les mémoires “Beautiful Boy: A Father’s Journey Through His Son’s Addiction” de David Sheff et “Tweak: Growing Up on Methamphetamines” de Nic Sheff, respectivement père et fils, cette histoire pleine d’espoir relate le combat, incessant et sans réponses faciles, mené contre l’addiction à la drogue du fils.

“I thought we were closer than most fathers and sons”: synopsis

Beautiful Boy est l’histoire d’un père (Steve Carell) confronté à la dépendance à la drogue de son fils (Timothée Chalamet). Alors qu’il n’a que 12 ans, Nic devient consommateur occasionnel pour petit à petit sombrer totalement dans l’addiction avec les méthamphétamines. Cette descente aux enfers ne sera cependant pas sans revirements, car père et fils essayeront tant bien que mal de se soutenir et de remonter la pente.

“I need to find a way to fill this black hole in me”: avis général

Ne vous fiez pas au titre Beautiful Boy ! En effet, le film commence très étonnement avec la description d’un garçon complètement détruit par la drogue et qui a absolument besoin d’aide. Il n’y a rien de « beau » dans cette présentation. Mais cette entrée en matière est justement intéressante, car elle permet, dans une progression poignante, de se rapprocher de plus en plus des protagonistes (par exemple, le moment où David découvre les dessins de son fils).

Ce père qui essaye de comprendre son fils se retrouve face à un ennemi qu’il n’a pas vu venir : la drogue. Rien ne pouvait prédire une telle addiction : Nic Sheff avait un bon équilibre et aucune raison particulière pour se retrouver dans une telle situation. Alors, comment cela est-il arrivé ?

Loin de l’approche du célèbre Requiem For A Dream  de Darren Aronofsky, le spectateur est ici facilement transporté par l’ambiance générale du film qui conjugue l’esthétique (utilisation des couleurs), le jeu d’acteurs très immersif, la musique (un peu envahissante par moment), le cadrage (très proche des acteurs) et la chronologie (les flash-backs et ruptures narratives sans annonces ne dérangent nullement).

Steve Carell et Timothée Chalamet

Le duo Carell-Chalamet fonctionne à merveille à l’écran. Ils ont réussi à capter la forte relation présente entre David et Nic Sheff pour recréer leur propre dynamique.

bb2

Individuellement, Steve Carell est ici tellement vrai, ce qui change beaucoup des rôles où son jeu vire au burlesque. Humble, sincère et honnête, cet acteur, ayant lui-même deux enfants de 14 et 17 ans, est meurtri au plus profond de son âme à l’idée que cela puisse lui arriver. Ce genre d’obstacle de la vie est significatif pour lui et, en tant que père, il comprend tout à fait la difficulté d’actions et de pensées nécessaires pour venir en aide à ce fils emporté dans un maelström.

Quant à Timothée Chalamet, il est plus que remarquable. Etoile montante du cinéma, cet acteur talentueux est arrivé à capturer exactement la gestuelle de Nic Sheff ainsi que sa façon de parler (pour tous ceux qui en douteraient, nous vous invitons à visionner n’importe quelle interview de Nic Sheff après avoir visionné Beautiful Boy). Par sa composition difficile d’un jeune homme complètement chaviré, Chalamet nous étonne et nous bouleverse plus d’une fois.

bb3

“I love you more than everything”: conclusion

Comment vivre la lutte contre l’addiction ? Beautiful Boy est en réalité un éloge des personnes ex-dépendantes. Cela n’arrive pas qu’aux autres et le cinéma offre une possibilité d’exprimer ce genre de situation. Ce film est un cocktail explosif d’émotions qui peut se résumer en un voyage profond à travers l’amour, la détresse, la dépression, la joie, la tristesse, mais surtout… l’espoir.

LAURE DEGOSSELY

Bonus

Bande annonce en vostfr : https://www.youtube.com/watch?v=LdGFNo759Mc 

Pour mieux comprendre l’histoire originale : https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2019/jan/05/david-shiff-beautiful-boy-family-addiction-rehab-hollywood?fbclid=IwAR2fTA2YUuMNbjBLCbvkbdQ-tfb8Nb0DEdItdEO_1InU2DRnXNnuGyWwjs8

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *