Criminal_Minds_Season_Fourteen_Promo

Esprits Criminels – Une série incontournable

Après l’annonce de la fin de la série incontournable qu’est Criminal Minds, je ne pouvais pas me retenir d’écrire quelques mots à son sujet !

Depuis maintenant 14 ans, je suis une avide téléspectatrice de la série américaine Criminal Minds (oui, j’avais 10 ans, et ça peut expliquer beaucoup de choses à mon sujet), véritable succès de ces dernières années dans le milieu des séries télévisées.

Bon, en même temps, ils ont le Docteur Reid (Matthew Gray Gubbler), la personnalité atypique de Penelope Garcia (Kirsten Vangness), la badass Emily Prentiss (Paget Brewster) et la très talentueuse Jenifer Jarreau (Andrea Joy Cook), sans compter les membres de l’équipe qui nous ont quitté, le beau Derek Morgan (Shemar Moore), le ténébreux Aaron Hotchner (Thomas Gibson) et le torturé Jason Gideon (Mandy Patinkin), et les autres, ou encore ceux qui ont rejoint le casting dernièrement, je pense notamment au Dr Tara Lewis (Aisha Tyler). Tout ce joli petit monde de personnalités différentes et complémentaires promettait déjà un beau petit cocktail.

190111103942-01-criminal-minds-restricted-super-tease

Ajoutez à ça les intrigues criminelles qui escaladent en puissance au fil des saisons et les petits moments de vie privée des personnages, qui n’empiètent pas sur le temps des enquêtes : le cocktail est parfait. Bien sûr, qui dit enquêtes criminelles poussées, dit paranoïa pour les plus assidus. En effet, à travers les enquêtes, lorsqu’on peut voir la « normalité » des assassins et autres monstres auteurs des crimes à l’écran, on en vient à soupçonner nos voisins… C’est véridique ! Une connaissance a décidé de ne plus regarder la série car elle commençait à imaginer les gens de son entourage être de pareils criminels !

Moi-même, je réalise que mon comportement a changé depuis les années que je regarde cette série. Criminal Minds m’a rendue paranoïaque à un certain niveau. J’observe beaucoup les gens et m’inquiète face à des comportements que je trouve suspects… Je ne veux plus m’assoir en tournant le dos à la porte de la pièce (imaginez mon horreur lorsqu’il y a plus d’une porte d’entrée dans la pièce !), et tout un tas d’autres petites choses. Je n’en suis, heureusement, pas au point de soupçonner mon entourage ou de considérer les gens avec qui je suis en contact comme de potentiels criminels, mais cette série aura eu un certain effet sur moi.

téléchargement

Le plus gros reproche que nous pouvons faire à cette série est son patriotisme américain extrême. Aaron Hotchner a tout du parfait américain servant son pays, avec une moralité incorruptible et infaillible, ce qui est assez ironique lorsque l’on connait les raisons de départ de son interprète (licencié après avoir eu une altercation violente avec une personne sur le tournage). Les enquêtes ont parfois tendances à trop mettre en avant ce patriotisme américain, mais ça n’enlève rien à notre plaisir de regarder les enquêtes se succéder.

Heureusement, certains personnages amènent un côté plus nuancé à la série, notamment Emily Prentiss et plus tard, Spencer Reid (mon chouchou soit dit en passant, mais qui n’aimerait pas ce génie ?). Tous deux comprennent mieux les zones de gris de la vie…

Prentiss-Reid-emily-prentiss-and-spencer-reid-22214392-487-500

Le point le plus fort de cette série, à mes yeux, réside dans son genre : thriller dramatique ! Les enquêtes sont primordiales à la série. Bien que plusieurs épisodes concernent les personnages, la plupart mettent en avant l’enquête, le profilage des criminels et pas les relations interpersonnelles des personnages. Contrairement à d’autres séries où l’enquête est presque secondaire, ce n’est pas le cas ici. C’est un véritable atout selon moi de rester dans ce genre et d’éparpiller quelques épisodes où l’enquête passe plus au second plan par rapport à des évènements privés pour les personnages. Je pense particulièrement à l’épisode 2 de la saison 7, où l’enquête est en retrait et au service de l’intrigue entre JJ et Reid qui semble être très en colère contre celle-ci.

Un dernier point à aborder qui m’a vraiment plu dans cette série et m’a poussée à réfléchir plus loin que les faits, c’est l’empathie que l’on peut ressentir envers un criminel. Cette série ne portraitise pas simplement des criminels psychopathes ou sociopathes, déjantés, qui tuent pour le plaisir pur et que l’on ne peut que haïr. Tout le contraire en fait ! Plus souvent, nous sommes face à des criminels pour qui nous pouvons ressentir une forme d’empathie et de compréhension. Bien que les crimes soient affreux, on peut parfois penser que l’auteur des faits est aussi une victime. Cette empathie nous pousse à apercevoir que le monde n’est pas noir ou blanc mais très nuancé. Un des épisodes les plus marquants dans ce sens est le 12ème épisode de la saison 5. On y découvre qu’une jeune femme est responsable de meurtres, sans désir de tuer, suite aux abus sexuels perpétrés par son père, psychiatre, qui lui a ensuite fait subir des électrochocs pour la faire taire… Comment se situer dans ce cas-ci ? Comment punir ? Qui est le vrai responsable ? Cette tension, cette ambivalence est une des raisons pour laquelle je ne me fatigue jamais devant cette série.

MV5BMTY0NjQxMzUwOF5BMl5BanBnXkFtZTgwMTIxNTgxMDE@._V1_

C’est pour cela que j’avoue être en « deuil » face à la fin imminente de la série. Savoir que je n’aurais plus ces enquêtes à découvrir, que je n’aurais plus l’incroyable Spence Reid (qui est l’un des meilleurs personnages de série à mes yeux et dont le talent d’acteur est indéniable) ou encore que je ne verrai plus JJ, Garcia et Emily interagir, c’est difficile ! A chaque fois qu’une série s’achève, il me faut un certain temps pour digérer l’information. Alors après 16 ans de fidélité (lorsque la série sera officiellement terminée), je ne peux imaginer le temps qu’il faudra pour m’en remettre (oui, je suis dingue, complètement accro, mais je l’assume alors voilà !). Dans ce cas-ci, le pire est que je n’ai pas vu venir la fin et que je n’ai aucune idée de ce qu’il nous attend dans les dix derniers épisodes à venir (surtout au vu de la fin de la saison 15 que vous allez découvrir actuellement à la télé), et que j’angoisse énormément à l’idée des drames qui nous attendent dans cette dernière ligne droite…

2000px-Criminal-Minds.svg

Et vous, que pensez-vous de cette série et comment imaginez-vous la fin à venir ?

Harmonie Maquinay

Suivez le Kinovore sur : Facebook – Twitter – Instagram

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *